Voyage vers Datong

Publié le par Marie

Après avoir fait la queue pendant une heure à une des gares de Beijing, la chinoise, de l'autre côté de la vitre, nous dit qu'elle ne comprend pas. On doit aller voir ailleurs c'est ça? Refaire la queue encore?... Heuuu certainement pas!!! Parfois, garder patience ne sert plus à rien, les chinois ont aussi besoin d'être secoués! Et quand on est énervé ça peut faire que du bien! La recette pour que ça monte au cerveau, c'est un peu de froncement de sourcils, d'élèvement de voix et surtout de grosses narines! Bon, tu vois quand tu veux...

En payant 10€ nos 6 heures de train on s'attendait à être dans un wagon à poules... Et bah même pas! On a récolté de magnifiques couchettes, le rêve! J'étais tellement contente! Chaque cabine a six couchettes, le pire c'est en bas car on se fait marcher dessus par ceux qui grimpent et les autres voyageurs s'assoient et squattent ces couchettes! En haut, il n'y a pas de fenêtres et la climatisation arrive droit dessus. Le mieux c'est la couchette du milieu! Et vous pourrez admirer le paysage entre deux siestes!

Train Beijing Datong (3)

C'est parfait pour les naines! (Max était un peu tordu le pauvre...)

 

D'ailleurs, en parlant de paysage, ouvrez l'oeil entre Beijing et Datong, c'est vraiment magnifique. Au début, le train traverse des montagnes, ça alterne entre tunnels, lacs et montagnes, c'est vraiment très joli!

 

Train Beijing Datong (14)

 

Train Beijing Datong (13)

Je vous l'avais dit, des lacs et des montagnes!

 

Les villages que l'on traverse ont l'air de servir de décharge... Il y a des détritus au sol un peu partout, c'est vraiment triste. Il doivent manger que du maïs ici car il n'y a que ça dès que les montagnes s'espacent! Les villages les plus pauvres sont, on dirait, fait de terre, Quelques ânes se promènent ici et là, quelques troupeaux de moutons également. C'est magnifique et désolant à la fois. 

Publié dans Beijing

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article