Le monastère suspendu Xuan Kong

Publié le par Marie

A Datong, on y vient pour deux choses : le monastère suspendu Xuan Gong et les grottes de Yungang. Le mieux c'est de loger près de la gare des trains. Autour de la place de la gare, il y a plusieurs hôtels, et  Datong, il faut le dire, est une ville un peu pourrie, donc pas besoin de réserver. Notre hôtel, le Datong Jia He International Inn, donne directement sur la place. Pour moins de 200Y la nuit, vous avez une chambre vraiment classe. Par contre, le côté "international" est seulement dans le nom et il faut savoir garder son sang-froid pour se faire comprendre à la réception. On entend aussi pas mal les bruits du couloir et comme vous connaissez maintenant la fameuse discrétion chinoise... Bref, hôtel classe et confortable mais niveau service ils sont un peu nuls!

Pour organiser vos excursions, vous avez le choix (qui est vite fait quand même...), vous pouvez vous débrouillez tous seuls, mais bon, c'est pas évident, surtout pour aller au monastère. Vous pouvez aussi affréter et négocier un taxi pour la journée. Enfin, le CITS, à droite de la gare, organise des excursions et cette solution évite pas mal d'embêtements. 100Y par personne, c'est le prix pour le transport vers le monastère et les  grottes dans la même journée. Un bon compromis pour ne pas s'attarder à Datong! Une guide vous blablatera des informations, très intéressantes en plus. Vous pouvez aussi payer pour tout, le transport, les entrées et le repas. Mais, le mieux, c'est de payer seulement le transport. Le repas proposé est vraiment pas super en plus (25Y), un repas chinois dans une sorte de cantine. Mouais, vaut mieux prendre un casse-croûte. Côté entrées aux sites, c'est vraiment cher par contre. Heureusement que les étudiants ont droit à moitié-prix. Les tarifs ont doublé depuis l'année dernière. Les étudiants payent dans les 60Y l'entrée au monastère. Les autres, bah le double.

 

Bon, parlons un peu de ce fameux monastère.

 

 

 

Monastère suspendu (3)

De loin...


Monastère suspendu (2)

De plus près...

 

Monastère suspendu (8)Et d'encore plus près!

 

En contrebas coulait avant une rivière, et pour éviter les crues, le monastère a été construit en hauteur. Pour cela, les ouvriers étaient accrochés en haut de la montagne, et ils descendaient "juste" pour travailler. Vous voyez les piliers verticaux? On dirait des lianes auquelles le monastère serait attaché. En réalité, ces piliers ne servent pas à grand chose, sinon donner du style. Le monastère tient grâce à d'autres piliers, horizontaux et plantés dans la roche.

 

Bon, je vous avoue, c'est joli à voir, mais comme souvent, c'est mieux en photo. De plus, entrer dans le monastère n'apporte pas grand chose.

Monastère suspendu (29)

Ces piliers ont quand même une jolie vue...

 

Par contre, c'est assez dangereux car les balustrades sont très basses. La preuve en image :

Monastère suspendu (17)

Désolée, je  n'ai pas le talent des chinoises pour faire la pose!

 

Les marches sont polies et on glisse souvent (encore plus en tongs...). La visite a été marquée par une petite crise de larmes, de peur que Max ne tombe après une petite glissade... Heureusement, beaucoup plus de peur que de mal!  Sniif!

Publié dans Datong

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article