Aïe les mollets!

Publié le par Marie

Ouiouiouille! Si on avait su...bon on y serait allés quand même! Marcher sur la Muraille de Chine, check! Pauvre Max, devoir se lever à 6h30 le jour de son anniversaire... Mais gravir les marches de la Grande Muraille, ça se mérite! Nous avons choisi d'aller au site de Mutianyu, partie moins touristique et plus sauvage. Enfin, on peut marcher sur la muraille restaurée mais aussi découvrir une partie non restaurée. Pour y aller, on a décidé pour une fois de ne pas se débrouiller tous seuls. (Oh les gros flemmards!) Les auberges de jeunesse organisent des tours (organisés...), du coup, on a plus qu'à s'y faire conduire! (ils nous ont même réveillés parce qu'on avait un peu oublié...) Après deux petites heures de mini bus (et de dodo...) on arrive au site. On peut prendre un télésiège pour grimper et accéder à la muraille. Je pourrais pas vous dire si à pied ça fait une trotte désolée, mais on n'a pas regretté de monter en télésiège et de redescendre ensuite...en toboggan! Autant faire les flemmards jusqu'au bout! Presque tous les touristes sont étrangers... Y a plus de chinois?... Bizarre qu'ils ne viennent pas voir leur muraille quand même...  Ils doivent être au site de Badaling, le plus proche et le plus fréquenté. Tant mieux pour nous! 

Bon, alors, la Grande Muraille, parce que je parle je parle...mais on est quand même venus là pour la voir! Et la voici :

 

Muraille (24)

La Grande Muraille, site de Mutianyu

 

Il faisait beau (aïe les coups de Soleil…) mais assez gris. Frustrant de voir la Muraille au lointain se planquer dans les nuages... On s’est quand même levés tôt pour te voir, te cache pas ! Ce qu’on en voit n’en reste pas moins magnifique. Max se prend pour un soldat chinois qui monte la garde, moi je guette le moindre coin d’ombre. La partie de la Muraille « non touristique » (vers la droite sur le site) se mérite car les marches sont hautes et ça grimpe raide ! A certains moments, il ne faut pas voir le vertige, et quand on regarde derrière nous, on se demande comment on va faire pour redescendre ! On a mis une heure pour y aller, 20 minutes pour  descendre. Au bout, après le panneau, la Muraille est cachée sous la végétation. Si vous êtes motivés pour aller jusque là, ça vaut le coup de découvrir cet aspect. De plus, il y a une jolie vue sur un autre tronçon de Muraille.

 

Muraille (21)

Ca monte quand même...

 

Muraille (29)

Et oui, vous êtes sur la Grande Muraille!

 

Muraille (30)Vue sur une autre partie de la Muraille

 


Muraille (23)

Et on descend!

 

Parlons maintenant de la partie gauche (que vous voyez sur la première photo). Cette partie est plus longue, ceux qui sont motivés ont la possibilité de faire une bonne balade. ce n'est pas de tout repos, mais moins fatigant, le dénivelé est bien moins important. La muraille fait 6 mètres de large et 8 mètres de haut. Elle n'est donc, bien sûr, pas du tout visible de la Lune! Mais par contre, elle est très longue puisque en tout, cela fait plus de 6000 kilomètres. Régulièrement, on passe par des tours de guet.

 

Muraille (45)

Tour de guet (numéro?...)

 

Muraille (25)

Vue d'une fenêtre d'une tour de guet

 

On a marché sur la Grande Muraille...en tongs...pendant 3 heures! Sous 38°C, sans le vent qui s'engouffrait dans le fenêtres des tours de guet, on serait morts! On peut acheter des bouteilles d'eau très fraiches régulièrement (marchandez...). La descente au toboggan est vraiment sympa (sauf si vous avez une grosse pouf devant vous qui n'avance pas...). Voilà une bonne chose de faite!

Publié dans Beijing

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article